Journée internationale des droits des femmes #4

Lisa, Cheffe d’équipe terrain chez Alyce.

Parle nous de toi  ? 

Représentante commerciale au Portugal, je suis arrivée en France en 2017. Lors de ma recherche d’emploi j’ai eu l’opportunité de travailler chez Alyce pour réaliser des enquêtes. Sportive et dynamique de nature, le métier d’enquêtrice m’a tout de suite plu. 

En quoi consiste ton métier? 

Je suis en charge de différents types d’enquêtes: enquêtes de stationnement (occupation, rotation), enquêtes interviews, enquête par relevés de plaques minéralogiques… En amont je forme les enquêteurs et le jour J je les positionne en fonction des plans fournis par Zohra, je leur distribue le matériel, je leur explique précisément ce qu’ils doivent faire et je les aide en cas de problèmes. Concrètement, je suis là pour cadrer et m’assurer que l’enquête se déroule bien.

D’après toi quelles sont les qualités indispensables pour être enquêtrice ? 

Selon moi il faut avoir un bon sens du relationnel, étant donné que vous avez plusieurs personnes à interroger en une journée. Faire preuve de patience aussi, parce que dans le cadre d’une enquête par interview par exemple, vous pouvez être confrontée à des personnes qui n’ont pas envie de vous répondre (rires). 

… Et pour être cheffe d’équipe  ? 

Il faut aimer le contact humain parce que chaque nouvelle mission c’est parfois de nouveaux enquêteurs. Rapidement il faut évaluer si ils seront aptes à mener à bien leur mission. Il faut également du leadership lorsqu’on passe une longue journée sur le terrain il faut savoir re-motiver ses troupes ! Et pour finir, je dirais de la résistance physique parce que le matériel peut être très lourd d’une part mais c’est aussi être résistant aux conditions météorologiques (pluie, neige…) et aux amplitudes horaires. Il nous arrive de commencer très tôt le matin ou de finir très tard le soir, cette qualité est aussi valable pour les enquêteurs. 

As-tu un conseil pour les femmes qui aimeraient se lancer dans ce métier? 

Je leur dirais qu’il faut se faire confiance. Nous avons EXACTEMENT les mêmes capacités que les hommes pour ce travail et c’est parfois un avantage d’être une femme pour résoudre des situations délicates sur le terrain avec des enquêteurs ou des usagers que nous interrogeons.